Déclaration

Crise alimentaire et energetique:
Les challenges pour combattre la pauvrete et proteger la planète

Nous, membres du Conseil belge des Leaders religieux, sommes particulièrement concernés par la crise alimentaire actuelle. Nous sommes malheureusement conscients que cette crise touche essentiellement les plus pauvres et les plus vulnérables. Chacune de nos religions reconnait à sa propre manière l’inviolable dignité de toute personne, et nous oblige à être solidaires avec les victimes de cette pénurie alimentaire.

Nous remarquons que les excès de nourriture destinés à la consommation ont atteint 20 mds de Dollars, et que la quantité gaspillée revient à près de 100 mds de Dollars dans un seul pays. 30 mds de Dollars sont nécessaires pour faire face à la crise alimentaire actuelle qui touche plus de 862 millions de personnes dans le monde. La planète a la capacité d’alimenter l’ensemble de la population mondiale, c’est donc un impératif moral d’agir rapidement.

Nous sommes convaincus que la sécurité alimentaire est un élément fondamental pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement. De plus, nous remarquons de nombreux liens existant entre l’énergie et les pénuries alimentaires. L’utilisation de la nourriture pour créer des biocarburants a profondément contribué aux pénuries actuelles, et les coûts énergétiques ont creusé le fossé entre les riches et les pauvres.

Par conséquent, nous appelons les gouvernements, les corps intergouvernementaux et le monde de l’entreprise à agir rapidement afin de solutionner cette crise alimentaire.

Etant donnée l’urgence d’agir le Conseil belge des Leaders religieux appelle a :

Reconsidérer les subventions agricoles dans les pays riches pour éviter le dumping, fortement préjudiciable aux zones de productions des pays en voie de développement.

Des partenariats urgents pour développer des méthodes innovantes permettant d’accroître la production de nourriture dans les pays pauvres, tout en maintenant la biodiversité.

Augmenter la production de bio-fuel sans créer de conflits avec la production alimentaire pour assurer une autosuffisance énergétique et du travail dans les pays pauvres.

Prendre des mesures pour réduire le gaspillage excessif de nourriture dans les pays riches. Chaque homme, femme et enfant a besoin de nourriture pour survivre.

Nos religions nous appellent à nous unir pour travailler ensemble afin de mettre fin à cette crise alimentaire. Construisons ensemble un système durable dans lequel chaque communauté à une sécurité alimentaire assurée.

Signataires:

André Leonard (Eglise catholique romaine), M. Panteleimon (Eglise orthodoxe), Robert Innes (Eglise anglicane); Guy Liagre en Francis Renneboog (Eglise protestante et évangélique); Abdulaziz M. Al-Yahya, Semsettin Ugurlu en Ahmed Hany Mahfoud ( Communauté musulmane); Albert Guigui (Communauté juive), Lama Karta, Phra Suddhinanavides en Frank De Waele (Communauté bouddhiste); Herman Janssens (Communauté hindoue); Ramesh Mehta (Communauté jaîn).


Bruxelles, 17 octobre 2010