......A l'initiative de:




 

Lettre adressée aux inspecteurs
et aux professeurs de religion

Concerne : la campagne de sensibilisation sur l’eau : sa symbolique, sa saine gestion

Qui sommes-nous ?
Leaders (BCRL) fut lancé officiellement le 17 décembre 2009, au Parlement fédéral de Belgique. Ces responsables des grandes religions en Belgique ont signé la déclaration fondatrice de ce Conseil et exprimé leur engagement à continuer à renforcer les relations interreligieuses dans le pays, à travers des religions et spiritualités différentes , une action commune!

Pourquoi l'eau est-elle importante?
L'eau a une valeur symbolique très forte dans toutes les religions et joue un rôle dans leurs philosophies et pratiques. L'accès insuffisant à l'eau conduit à des carences qui se manifestent de différentes façons (par exemple économiques, sociaux, etc.) et dont les expériences individuelles se représentent comme une baisse de la qualité de vie et un fardeau difficile à porter au quotidien.
Près de cinquante pour cent de la population du monde en développement - 2,5 milliards de personnes - manquent d'installations sanitaires meilleures, et plus 884 millions de personnes utilisent encore des sources d'eau potable à risque, selon l'UNICEF. Un accès insuffisant à l'eau potable et d'assainissement, couplé à une mauvaise hygiène, tue et rend malade des milliers d'enfants chaque jour, et conduit à l'appauvrissement et des chances réduites pour des milliers d'autres.
Le manque d'assainissement, d'eau et d'hygiène ont beaucoup d'autres conséquences graves. Les enfants - et particulièrement les filles - sont privés de leur droit à l'éducation parce que leurs écoles manquent d'installations sanitaires privées et décentes. Les femmes sont obligées de consacrer une grande partie de leur journée à aller chercher de l'eau. Les agriculteurs pauvres et les salariés sont moins productifs en raison de maladie ; les systèmes de santé sont débordés et les économies nationales souffrent.
L'Europe bénéficie actuellement d'une situation privilégiée sur les ressources en eau et a fait d'importants progrès concernant la gestion de l'eau, les infrastructures, les technologies et la législation au cours des dernières décennies. Le maintien de ces systèmes nécessite d'énormes ressources financières et technologiques ce qui continue d'être un défi.

Nos objectifs
La situation privilégiée de l'eau en Europe est généralement considérée comme acquis dans la société et la sensibilisation sur l'importance de l'eau fait défaut. Un changement de comportement envers la consommation de l'eau et la compréhension des difficultés lorsque l'eau potable fait défaut, est nécessaire. A partir de nos propres traditions ou convictions religieuses, la BCRL veut impliquer les jeunes à aborder cette sensibilisation sur la consommation de l’eau et encourager à une plus grande solidarité avec les personnes qui ont un accès limité à l'eau en Afrique et dans d'autres parties du monde (où l'eau est l'or bleu), et à en appel à une politique responsable de la gestion de l’eau.

La méthodologie

Cette campagne de sensibilisation favorise différentes formes d’expression dont principalement l’expression verbale. Elle permet de lancer des ponts et d’établir une collaboration plus étroite entre les différentes spiritualités et philosophies.
a) Cette campagne est portée par le réseau des professeurs de religions à laquelle peuvent se joindre d’autres professeurs et éducateurs.
b) Cette campagne fait appel à des jeunes au niveau primaire et secondaire en tant que partenaires responsables et privilegiés pour le soutien d’une gestion saine de l’eau au profit de tous et de toutes. Notre appel s’adresse à des jeunes âgés entre 5 et 18 ans.

Cette sensibilité s’articule sur 4 axes :
1) Approfondir la symbolique de l’eau dans sa propre tradition religieuse ou philosphique avec référence aux textes fondateurs
2) Susciter l’expression des jeunes à travers différents modes d’expression, définis selon la tranche d’âge, couronnés par l’organisation de plusieurs concours.
3) Dans le cadre de la Journée Mondiale de la Paix du 21 septembre 2012, organiser un évènement académique est organisé au Parlement fédéral de belgique le 20 septembre 2012, avec remise des prix aux lauréats en présence des responsables religieux, publiques et politiques, -femmes- professeurs-jeunes-associations-citoyens.
4) Proposer des outils, offrir la parole et la visibilité aux jeunes croyants


Appel adressé aux jeunes
de 5- 18 ans :

Participe activement
à une meilleure gestion de l’eau pour tous,
lance ton appel :

L’eau, c’est la Vie
un droit et un devoir
protégeons-la – économisons-la – partageons-la.

Nous nous engageons à relayer ton appel !

Conditions générales des concours
• Différents modes d’expression selon la tranche d’âge
Catégorie A : Maternel-Primaire – 1er cycle (5-8 ans): concours de dessins
Catégorie B : Primaire – 2er cycle (8-10ans) : concours de modelage - de maquette
Catégorie C : Primaire – 3er cycle (10-12) : concours de poésies - de slogans
Catégorie D : Secondaire - 1er cycle (12-14) : concours de photos personnelles
Catégorie E : Secondaire - 2er cycle (14-16) : concours de diaporamas : 12 diapos
Catégorie G : Secondaire - 3er cycle (16-18) : concours de réalisations musicales 3-5 min
Catégorie H : Hors catégorie pour ceux et celles qui choisissent une autre forme d’expression que celle proposée
• Les œuvres peuvent être individuelles ou collectives
• Sur chaque support doit être mentionné, individuellement :
..... • le nom de l’école, adresse, n° de tel de la personne contact
..... • le nom, le prénom, l’âge du jeune, le titre de l’oeuvre
..... • le cours de religion, de philosophie ou autre, le nom du professeur, son n° de contact GSM, son e-mail
o le diaporama doit comporter ces infos sur la première diapo :
o la réalisation musicale doit comporter le nom du/ des artistes- le nom du morceau musicale-la durée du morceau-le nom du compositeur…

• Date de clôture des concours : dimanche 31 août 2012 à minuit
• Dépôt des travaux : 2adresses : à la réception, un accusé sera envoyé par e-mail
o une adresse indiquée par la communauté religieuse : à compléter si elle le souhaite
o Institut Européen de recherche pour la politique de l’eau (IERPE) Rue de la Poudrière, 64, 1070 Bruxelles, 9h à 17h, téléphoner avant à Emmanuel Petrella : 02 502 59 82

Les lauréats seront informés personnellement
Les œuvres sélectionnées feront l’objet d’une publication ou d’une compilation sur CD
• Des jurys seront composés d’artistes, de jeunes et de membres du comité organisateur
• Une exposition réelle présentera les œuvres des jeunes
• Une exposition virtuelle se présentera sur le site : www.bcrl.be/ water/ avec références de textes fondateurs, compilés par les professeurs– des liens …

Groupe de travail:
Semsettin Ugurlu: communauté musulmane
Frank De Waele: communauté bouddhiste
Robert Innes : communauté anglicane
Malita Dasi: communauté hindoue
Father Evangelos Psallas: communauté orthodoxe
Bra’ha Manelewitsch : communauté juive
Lucienne Coulon: communauté protestante
Yolande Iliano : communauté catholique

Contact:
Lucienne Coulon: 0495 51 47 93


Proposition d’une piste à exploiter pour lancer la réflexion sur l’eau

Phase 1 : (3 min)
Les jeunes sont assis en cercle, en silence
L’animateur distribue un gobelet d’eau à chaque participant mais dont le contenu varie
Les uns reçoivent un gobelet plein d’eau, d’autres1/3, … d’autres quelques gouttes ou même un gobelet vide

Phase 2 : (3 min)
Silence et réflexion personnelle
Remarque : une musique d’ambiance peut faciliter la réflexion

Phase 3 : (3 min)
Les jeunes peuvent prendre des initiatives, se déplacer, parler.

Phase 4 : (1 min)
Les jeunes reprennent leur place en silence et observent…

Phase 5 : (10 min).
Les jeunes sont invités à partager leurs impressions de ce qu’ils viennent de vivre.